Les Jeux Olympiques les plus écologiques jamais produits !

NanoSense participe au projet innovant « F’AIR Play » qui vise à améliorer la qualité de l’air intérieur dans le Village des athlètes à Paris. 

Ce projet comprend le déploiement d’un Pilote local de la qualité de l’air (PLQ) qui couvre les bâtiments tertiaires du Village Olympique avec  des sondes EP5000 et de QAA (Qualité de  l’Air Extérieur). Ces sondes transmettent les données via le protocole de communication LoRaWAN. Les données sont ensuite converties en ModBus IP, permettant une connexion directe avec le système de Gestion Technique du Bâtiment (GTB) et envoyées parallèlement vers un outil de supervision comme Pando2.

Cette configuration simplifie l’accès aux informations, aux historiques et aux alertes de qualité de l’air et d’environnement de n’importe où. La GTB utilise les données des sondes NanoSense, pour piloter la ventilation dans chaque espace.

Ce projet, qui réunit EDF R&D, Dalkia, NanoSense, Pando2, et Schneider, démontre la puissance de la supervision et du contrôle de la GTB.

Il s’agit d’une solution qui ouvre la voie à de futurs projets tertiaires pour garantir une qualité de l’air intérieur optimale.

Lien de l’article F’AIR Play ICI 

Dans ce communiqué de presse, NanoSense vous donne sa vision de la qualité de l’air, comment l’utiliser comme levier afin de vivre mieux, respirer mieux et réduire les dépenses énergétique jusqu’à 75 %.

Quelles solutions pour améliorer l’AIR que l’on respire ? Comment vérifier le bon fonctionnement des systèmes de ventilation ? tous les détails dans cet article 

Pour plus de contenu